La justice enquête sur la maison du trésorier de Marine Le Pen

Par

La justice s’interroge sur le financement de la maison d’Axel Loustau, acquise à l’automne 2015 pour plus d’1,5 million d’euros. Les enquêteurs soupçonnent un enrichissement personnel de l’élu frontiste, par le biais de sociétés prestataires de la campagne des régionales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une propriété sur laquelle la justice se penche de près. Celle d’un personnage du premier cercle de Marine Le Pen : Axel Loustau, trésorier de son microparti Jeanne, conseiller régional FN et candidat aux législatives. La résidence familiale de l’élu frontiste est au centre de l’une des cinq enquêtes judiciaires qui visent actuellement la galaxie frontiste.