Des profs de lycée se mobilisent pour l’éducation prioritaire

Par

Mercredi après-midi, des professeurs des Hauts-de-Seine avaient organisé une garden-party dans le VIIe arrondissement, devant le ministère de l'éducation nationale, pour dénoncer la sortie des lycées de l'éducation prioritaire et la perte des moyens supplémentaires conditionnés par ce label. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le jus de pomme pétillant, ersatz de champagne, avait l’air triste dans ces coupes en plastique. Le constat aussi. L'éducation prioritaire en lycée est menacée, dénoncent les professeurs à l’origine de ce rassemblement. Une attention particulière est portée au premier degré et au collège, beaucoup moins au lycée, ce qui conduit les enseignants à se considérer comme les parents pauvres du dispositif.