L’Agence des quartiers ferme ses portes

Par

Le tribunal de commerce d’Évry a prononcé mercredi la liquidation de ce projet porté par un proche du macroniste Julien Denormandie, qui devait former au journalisme et à la communication des étudiants issus des quartiers populaires. Un million d’euros de subventions avait été versé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’échec est cinglant. Le 19 mai, le tribunal de commerce d’Évry a décidé de la liquidation judiciaire de L’Agence des quartiers. Ce projet, qui devait à la fois être un média d’information sur les quartiers populaires et un lieu de formation de jeunes journalistes et communicants, avait été placé en redressement judiciaire le 12 avril.