Egypte : le bilan des actes de violence s'alourdit encore

Le ministère de la santé établit désormais à 800 le nombre de morts depuis le massacre du 14 août. Mais selon la directrice du programme Maghreb Moyen-Orient d'Amnesty International, « ces chiffres sont une sous-évaluation », a-t-elle confié à Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Depuis près d'une semaine, le bilan des morts ne cesse de s'alourdir en Égypte. Le ministère de la santé établit désormais à 800 le nombre de morts depuis mercredi 14 août. Mais Hassiba Hadj Sahraoui, directrice du programme Maghreb Moyen-Orient à Amnesty International, table sur beaucoup plus, comme elle le confie à Mediapart : « Ces chiffres sont une sous-évaluation car ils décomptent uniquement les personnes dans les hôpitaux et les morgues officielles. Or il existe des morgues de fortune, et les corps n'atteignent parfois jamais les hôpitaux. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal