Bure: «Ils pointaient leurs armes droit sur nous»

Par

Près de 150 gendarmes ont mené plusieurs perquisitions visant des opposant.es au projet Cigéo d’enfouissement de déchets nucléaires mercredi 20 septembre. Les militant.es dénoncent une opération disproportionnée et témoignent d’une pression policière constante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une rafale de perquisitions, des portes forcées au pied de biche, des fenêtres de caravanes brisées, de très nombreuses saisies de matériels informatiques, de tracts et même du manuscrit d’un livre en cours : les gendarmes ont mené une opération de grande ampleur contre des opposant.es au centre de déchets nucléaires Cigéo mercredi 20 septembre.