Mariage pour tous: Hollande provoque un tollé en évoquant la «liberté de conscience» des maires

En réponse à des maires qui affirment qu'ils ne marieront pas des couples homosexuels, François Hollande estime que «la loi s'applique pour tous dans le respect néanmoins de la liberté de conscience». Problème: qu'est-ce que la liberté de conscience d'un officier d'état civil tenu d'appliquer la loi? Les propos laissent stupéfaits les partisans du mariage homosexuel.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Devant le congrès des maires, François Hollande a provoqué un tollé ce mardi en laissant penser que les maires, dont plusieurs milliers affirment qu'ils ne marieront pas des couples homosexuels, pourraient disposer d'une « liberté de conscience » une fois que le texte ouvrant le mariage aux couples homosexuels aura été voté.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal