Une vague ultra a emporté l'UMP

Par

En additionnant les voix des trois motions défendues par l'aile la plus à droite de l'UMP, le score monte à plus de 60 %. Droite populaire, Droite forte, Droite sociale... un point commun : des propositions qui marchent sur les platebandes du FN. Les centristes de l'UMP s'interrogent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le quotidien El Pais a certes tiré son titre jusqu'à l'absurde en écrivant ce matin « Un xenófobo gana en el caos de las primarias de la UMP » (« Le xénophobe Copé gagne dans le chaos les primaires de la droite »). Il n'empêche, la victoire (même étriquée) de Jean-François Copé, qui se revendique comme la « droite décomplexée » face « au politiquement correct de la gauche bien-pensante », mais aussi les scores réalisés par les motions, démontrent une reconfiguration par la droite du parti.