Européennes: Jadot refuse la proposition d'alliance de Royal

Par
Yannick Jadot, tête de liste d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) en vue des élections européennes de mai 2019, oppose une fin de non-recevoir à Ségolène Royal, qui lui a proposé d'être en deuxième place d'une alliance d'union de la gauche modérée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Yannick Jadot, tête de liste d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) en vue des élections européennes de mai 2019, oppose une fin de non-recevoir à Ségolène Royal, qui lui a proposé d'être en deuxième place d'une alliance d'union de la gauche modérée.