Vaccination, la grande pagaille

Par

Le gouvernement a ouvert en quelques jours la vaccination à près de 7 millions de personnes. Mais seul 1,5 million de doses a été livré, et beaucoup de personnes éligibles ne seront pas vaccinées avant plusieurs semaines. La frustration monte partout. Les annonces sur les retards de livraisons se multiplient.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis vendredi soir, une femme, qui habite un petit village près d’Arras (Pas-de-Calais), tente d’obtenir un rendez-vous pour le vaccin de sa mère de 88 ans, qui vit seule, avec plusieurs problèmes de santé : « Elle ne comprend pas pourquoi sa voisine a un rendez-vous et pas elle. Elle me harcèle. Chez moi, la connexion n’est pas terrible, j’ai abandonné l’idée de passer par Internet. J’appelle le 0800 009 110, mais personne ne répond. Je suis allée à l’hôpital d’Arras, ils m’ont dit de me calmer, qu’ils ne peuvent rien faire. Pourquoi ouvrent-ils un numéro d’appel si personne ne répond ? On nous balade depuis trop longtemps, j’ai l’impression d’un complot », dit cette ancienne institutrice.