Classement truqué des grands crus de Saint-Emilion: le parquet ridiculisé

Par

Les manœuvres du parquet de Bordeaux pour éviter un procès à deux viticulteurs influents, Hubert de Boüard et Philippe Castéja, sont mises en échec par le parquet général de la cour d'appel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parquet de Bordeaux, qui s’était fourvoyé pour étouffer l’affaire du classement truqué des grands crus de Saint-Émilion, vient de prendre une leçon de droit cuisante. Dans un réquisitoire daté du 12 février, dont Mediapart a pris connaissance, le parquet général de la cour d’appel prend l’exact contre-pied du parquet, qui avait voulu s’opposer de façon peu orthodoxe au renvoi en correctionnelle de deux gros viticulteurs parmi les plus influents du Bordelais, à peine décidé par un juge d’instruction indépendant.