Presse: mélange des genres et éthique journalistique

Par
Nouvel exemple du mélange des genres dans la presse. Fondateur du site Slate.fr, chroniqueur sur France Inter, producteur sur France Culture, animateur sur Public Sénat, éditorialiste à Challenges, ancien patron du Monde, Jean-Marie Colombani est aussi administrateur de grands groupes privés. Generali France, la société d'assurances, et la maison d'édition Flammarion. Un cumul de fonctions prohibé par la charte d'éthique du Washington Post, le propriétaire de Slate.com, dont le site dirigé par l'ancien patron du Monde est la déclinaison française.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Encore une fois, la question est posée à toute une profession: un journaliste peut-il siéger au sein de conseils d'administration d'autres entreprises – c'est-à-dire y avoir des intérêts personnels et financiers – sans que cela ne vienne semer le doute sur la sincérité de son travail, a fortiori lorsque ses dirigeants entretiennent des relations de proximité avec le pouvoir politique?