Cantonales: là où perce le FN

Par

Si le FN ne devrait pas remporter un grand nombre de cantons, le 27 mars, le détail de ses résultats du premier tour démontre qu'il gagne du terrain. Il s'implante profondément sur ses terres traditionnelles (Sud-Est, Nord), progresse dans les bassins ouvriers (Est) et s'étend en dehors de ses bastions (Ouest, zones rurales). Décryptage.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

«Les gens ne veulent plus de cette droite qui est là, molle, et qui fait la politique des autres. Eh bien, qu'elle continue comme ça, elle disparaîtra et nous occuperons le terrain», a estimé Louis Aliot, le vice-président du FN, lundi, sur France Inter, au sujet de l'UMP. Tout en se réjouissant: «L'image de diablotins que nous avions est en train de changer et au fur et à mesure que la diabolisation tombe, le Front national progresse.»

Les chiffres du premier tour des élections cantonales ne disent pas si la «diabolisation tombe». Mais ils mettent en évidence un vote FN devenu «tout-terrain». Le FN progresse (Est, Val-d'Oise, Val-de-Marne), s'installe (Nord, Sud-Est), et s'invite aussi hors de ses terres traditionnelles (zones rurales, Ouest, Centre).

Dimanche, le parti de Marine Le Pen a rallié plus de 15% des suffrages, soit le triple du score qu'il avait atteint aux cantonales de 2008 (4,8 %). Il s'agit de son meilleur score jamais obtenu à des élections cantonales. Il talonne ainsi l'UMP (17%) et se qualifie au second tour dans près de 400 duels et cinq triangulaires (UMP/FN/PS). Dans la majorité des cas (291 cantons), il sera opposé à un candidat de la gauche (dont 204 face au PS). Mais dans 126 cas, la gauche est également absente (89 duels FN/UMP et 37 FN/Divers droite).

Le FN n'a présenté que 1 400 candidats, contre 1 850 en 2004. Dans les cantons où il s'est présenté, le FN a fait un score de 19,18, selon Le Monde.

Les frontistes sont arrivés en tête du premier tour dans 39 cantons. Ils dépassent la barre des 15% dans 67 départements, et 35 d'entre eux leur ont accordé plus de 20%. Ils réalisent évidemment leurs meilleurs scores dans le Nord, le Sud-Est ou le Midi où ils doublent souvent leurs scores de 2004, mais également dans l'Est (Moselle). Ils percent dans les zones rurales, y compris dans l'Ouest. Mediapart s'est penché sur des départements emblématiques de cette progression.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale