Reconfinement: un premier week-end à couacs

Par

Mesures sanitaires complexes, bévue sur les attestations de sortie, lassitude des Français face à de nouvelles restrictions de liberté… le reconfinement s’annonce plus dur à mettre en œuvre que l’an dernier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le printemps, la saison du redoux, de la montée de la sève et… du confinement. Pour la deuxième année consécutive, les habitants de l’Île-de-France, des Hauts-de-France, des Alpes-Maritimes, de la Seine-Maritime et de l’Eure sont, depuis samedi 20 mars, priés de mettre entre parenthèses leur vie quotidienne : outre les bars, les discothèques et les lieux culturels, fermés depuis plusieurs mois, les commerces dits « non essentiels » devront rester portes closes.