Comment François Ruffin et le journal «Fakir» ont été espionnés par LVMH

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le pot de terre, le pot de fer et, au milieu, les barbouzes. Le futur député François Ruffin et son journal Fakir ont fait l’objet, pendant au moins une année, d’un espionnage méthodique à la demande de la multinationale LVMH, selon plusieurs rapports inédits obtenus par Mediapart, dont certains évoquent des informations relevant de la vie privée.