Retard des tests Covid-19: l’ombre des conflits d’intérêts

Par

L’Institut Pasteur est accusé d’être juge et partie. Au sein du comité Care, chargé notamment d’éclairer les choix du gouvernement en matière de dépistage, plusieurs chercheurs sont directement intéressés au développement de certains tests.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quand commence le confinement de Covid-19, Marie-Claude Potier, directrice de recherche au CNRS, s’étonne d’entendre que la France manque de tests. « Notre laboratoire de PCR était vide alors qu’il y avait plein de bonnes volontés », raconte cette chercheuse de l’Institut du cerveau qui a mis au point avec son équipe un test salivaire pour le Covid-19 (lire l’article de Rozenn Le Saint et Caroline Coq-Chodorge ici).