Affaiblie, la gauche ne désespère pas tout à fait

Par

Pas de « vague verte », mais quelques percées pour les écolos. Un PS qui se maintient mais en baisse. Des Insoumis effacés par le scrutin, mais qui font un score honorable avec les communistes en Île-de-France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quelle interprétation donner à une élection où deux tiers des inscrits ont boudé les urnes ? Quoique difficilement lisibles du fait d’une abstention jamais vue, le premier tour  du scrutin régional donne lieu à des enseignements paradoxaux à gauche. Il témoigne de sa faiblesse structurelle face à une droite forte et bien implantée. Mais il a aussi montré que, dans certaines régions, un chemin vers la victoire n’est pas impossible, en cas d’alliances cohérentes au second tour.