Le nouvel ordre électoral : trois pôles et des incertitudes

Le second tour des législatives a confirmé la radicale nouveauté du paysage politique français depuis 2017. La majorité relative dont Emmanuel Macron doit se contenter génère cependant une situation pleine d’inconnues.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il y a quelque chose de paradoxal dans la séquence électorale qui vient de se clôturer avec le second tour des élections législatives tenues dimanche 19 juin.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal