Loi Vidal: les illusions perdues des apprentis chercheurs

Par Rouguyata Sall

Le projet de loi sur la recherche, présenté mercredi en conseil des ministres par Frédérique Vidal, inquiète étudiants et jeunes doctorants, qui craignent une précarisation et une perte de sens. Pour eux-mêmes comme pour la recherche française.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La crise sanitaire a ralenti mais pas stoppé la mobilisation contre le projet de « loi Recherche », présentée mercredi 22 juillet en conseil des ministres. Le gouvernement et la communauté scientifique sont d’accord sur le diagnostic : la recherche française décroche, il faut investir. Mais les solutions retenues par la ministre Frédérique Vidal, et rendues publiques à la va-vite à la sortie du confinement, le 7 juin, soit un dimanche, après un an et demi de discussions, heurtent les syndicats.