Arnaud Montebourg candidat appelle François Hollande à «bien réfléchir»

Par

Arnaud Montebourg s’est officiellement déclaré candidat à la présidence de la République ce 21 août à Frangy-en Bresse, sans parler d'un éventuel passage par la primaire du PS. Tournant le dos au socialisme de François Hollande, il a tenté de tracer une voie entre le socialisme de Pierre Joxe et François Mitterrand, et l’innovation nécessaire au «redécollage» de l’économie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Frangy-en-Bresse de notre envoyée spéciale. – Il y avait du soleil et du monde ce dimanche, au traditionnel rendez-vous estival de Frangy-en Bresse. Surtout beaucoup de journalistes. Le matin même, Arnaud Montebourg avait présenté dans le JDD son « projet France ». Et un peu avant 16 h 30, il a confirmé l’essai, prononçant la formule fatidique au milieu d’un discours-fleuve : « Je suis candidat à la présidence de la République française. » Face à lui, un homme fait l’objet de ses griefs avant tous les autres : François Hollande.