Nouveau suicide sur le parvis de la BNF, la direction promet une sécurisation des lieux

Par

Un suicide a encore une fois endeuillé la bibliothèque François-Mitterrand, au cœur de l’été. Une enquête est ouverte sur les conditions du décès de cet agent de la BNF. La transformation architecturale du parvis semble désormais inéluctable.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un suicide, un de plus, depuis le parvis de la bibliothèque François-Mitterrand, à Paris. Il s’agissait cette fois-ci d’un agent de l’établissement public, travaillant au sein du département droit et politique, qui s’est donné la mort le 3 août 2020. Une enquête de police est en cours, et une enquête paritaire, mêlant représentants syndicaux et de la direction, doit être également menée en interne à partir de septembre, sur un éventuel lien avec le travail.