Après un été de catastrophes, les Verts se présentent comme la seule issue

Par et Mathieu Dejean

Lors de leur rentrée politique à Poitiers, les candidats à la primaire ont cherché à montrer qu’ils étaient les seuls à même de répondre aux périls climatiques, sanitaires et internationaux qui ont jalonné les vacances.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les inondations en juillet, les mégafeux en août, le tremblement de terre en Haïti, les talibans en Afghanistan. Et ce Covid qui n’en finit pas… Impossible, pour les écologistes, réunis du 19 au 21 août à Poitiers pour leurs Journées d’été, de faire l’impasse sur cette actualité planétaire, brûlante dans tous les sens du terme – ce qu’est venu confirmer le dernier rapport du Giec qui alerte sur l’accélération du réchauffement climatique.