Rentrée brune dans les médias: la grande bienveillance du gouvernement

Par

La rentrée médiatique a été dominée par des thèmes et des termes chers à l’extrême droite, le chroniqueur « identitaire » étant devenu une denrée de choix pour les chaînes d’info en continu. Un pas de deux, entre responsables politiques et médias, où l’exécutif prend largement sa part.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Faut-il boycotter le Front national ? Doit-on inviter sur les plateaux un Jean-Marie Le Pen dont le parti gagne du terrain élections après élections ? Dans les années 1990, ces questions taraudaient les rédactions. À cette époque, la question de l’interdiction du parti d’extrême droite faisait encore débat.