Une PME sancerroise, laboratoire des ordonnances Macron sur le travail

Par
"Quand moi je marche à un certain rythme, le monde court". Jean-Pascal Godon, fondateur d'une PME de 45 personnes près de Sancerre, résume en quelques mots ce qui l'a amené à se saisir d'un dispositif controversé des ordonnances d'Emmanuel Macron, au risque d'écorner les droits de ses salariés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MENETOU-RATEL, CHER (Reuters) - "Quand moi je marche à un certain rythme, le monde court". Jean-Pascal Godon, fondateur d'une PME de 45 personnes près de Sancerre, résume en quelques mots ce qui l'a amené à se saisir d'un dispositif controversé des ordonnances d'Emmanuel Macron, au risque d'écorner les droits de ses salariés.