Argent libyen: ce que révèle la nouvelle mise en examen de Sarkozy

Par

Les motifs précis de la nouvelle mise en examen de Nicolas Sarkozy pour « association de malfaiteurs », dont Mediapart a pu prendre connaissance, révèlent à eux seuls l’ampleur et la gravité des faits reprochés à l’ancien président. Ce dernier a lâché ses plus fidèles soutiens, Claude Guéant et Brice Hortefeux, devant les juges.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les motifs précis de la nouvelle mise en examen de Nicolas Sarkozy dans le dossier des financements libyens, dont Mediapart a pu prendre connaissance, révèlent à eux seuls l’ampleur et la gravité des faits reprochés à l’ancien président de la République dans cette affaire d’État hors norme, probablement l’une des plus graves de ces dernières décennies du fait des implications financières, politiques et diplomatiques qu’elle met désormais au jour.