Pas de changement, mais un embarras croissant. Vendredi, l’Élysée a confirmé avoir été alerté par l’ancien député UMP du Lot-et-Garonne Michel Gonelle, dont Mediapart a révélé qu’il était le détenteur de l’enregistrement datant de 2000 dans lequel Jérôme Cahuzac affirme détenir un compte en Suisse. « Nous confirmons que Michel Gonelle à bien eu, il y a quelques jours, un contact avec le directeur de cabinet adjoint de François Hollande, Alain Zabulon », a expliqué à l’AFP l’entourage du président de la République. Avant d’ajouter : « Nous l'invitons à remettre tous les éléments à la justice. »