Des médecins d’Ehpad remerciés en pleine crise racontent avoir servi de fusibles

Par

Dans les maisons de retraite, les « médecins coordonnateurs » sont des professionnels très recherchés, une denrée rare depuis des années. Lors de la première vague de Covid-19, pourtant, certains établissements n’ont pas hésité à les pousser dehors, défiant toute logique sanitaire. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lorsque la première vague de Covid-19 a frappé la France, le docteur Pascal Meyvaert était aux avant-postes. Exerçant à la fois dans le Bas-Rhin et en Ehpad, ce « médecin coordonateur » s’est retrouvé au cœur de la crise. Peu connus du grand public, ces professionnels assurent l’encadrement médical de l’équipe soignante en Ehpad, sous l’autorité administrative du responsable de l’établissement. Obligatoire depuis 2005, ce docteur « apporte ses compétences gérontologiques au niveau des résidents avec pour objectif la qualité de la prise en charge », sans être leur médecin traitant.