Le préfet autorise l'ouverture provisoire de la mosquée de Fréjus

Par

L'arrêté d'ouverture de la mosquée de Fréjus, que conteste le maire FN David Rachline depuis son élection en 2014, a été pris par le préfet du Var. Le juge des référés du Conseil d'Etat avait ordonné au préfet du Var de faire usage de son pouvoir hiérarchique pour permettre l'ouverture au public de la mosquée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'arrêté d'ouverture de la mosquée de Fréjus, que conteste le maire Front national David Rachline depuis son élection en 2014, a été pris par le préfet du Var. « L'établissement recevant du public dénommé "Mosquée El Fath", à usage de culte, exploité par l'association musulmane El Fath, est autorisé à ouvrir au public à titre provisoire », indique le document dont Reuters a obtenu copie.