Immigration, identité nationale: «Sarkozy est enfermé dans un piège»

Par
Pour le politologue Pierre Martin, le chef de l'Etat est «prisonnier des pressions d'un noyau de militants» mais aussi de l'image qu'il s'est donnée depuis 2002.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il avait lancé l'année dernière un débat sur l'identité nationale, pour éviter de parler de la crise économique et sociale et remobiliser sa droite dure avant les élections régionales. Cette année, en plein “Dictateur gate” avec les vacances de Fillon et de MAM, et à un mois des élections cantonales, Nicolas Sarkozy prétend lancer un débat sur l'islam. Pendant ce temps-là, des membres du gouvernement (comme Eric Besson ou encore Laurent Wauquiez dans Le Monde ce mardi) se déchaînent dans leurs déclarations sur l'immigration tunisienne. Tentative de diversion? Oui, mais pas seulement.