Une licence sur le développement durable financée par BNP Paribas continue de faire polémique

Par

L’université PSL lance en septembre une licence sur le développement durable. Celle-ci est intégralement soutenue par un mécène unique, BNP Paribas. Ce partenariat suscite des inquiétudes parmi les enseignants et étudiants, qui craignent l’immixtion de la banque dans l’enseignement dispensé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le cursus s’intitule « PSL-Licence de l’impact positif (LIP) ». Pour le moment, la mise en place de cette nouvelle licence dédiée au développement durable à l’université PSL soulève plutôt des réactions négatives. En janvier, une partie de l’équipe universitaire découvre dans un petit film promotionnel posté sur YouTube la création de cette licence. La surprise est d’autant plus grande que le président de l’université Paris sciences et lettres (PSL), Alain Fuchs, y apparaît aux côtés de Jean-Laurent Bonnafé, administrateur directeur général de BNP Paribas. Tous les deux évoquent les enjeux environnementaux et la nécessité d’y répondre par une formation solide.