A Perpignan, Louis Aliot veut «rééquilibrer les mémoires» de la guerre d’Algérie

Par

Le maire Louis Aliot a organisé ce 19 mars une exposition rappelant les exactions du FLN sur les pieds-noirs et harkis. Conscient qu’il doit élargir sa base électorale, le RN a infléchi son discours sur l’Algérie française ces dernières années.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bien avant l’ouverture des portes, un petit groupe s’est formé devant la salle des libertés de Perpignan. Ce 19 mars, « date anniversaire du pseudo-cessez-le-feu de 1962 », comme l’affirme la mairie, ils sont nombreux à vouloir visiter l’exposition proposée par le nouveau maire RN Louis Aliot en hommage « aux victimes oubliées de la guerre d’Algérie, harkis et pieds-noirs assassinés par le FLN ».