Sarkozy installe la commission du «grand emprunt»: attention, danger !

Par
Le président de la République a installé ce mercredi matin la commission du grand emprunt national. Composée de 24 membres venant des deux grandes familles politiques de la droite et de la gauche (l'UMP et le PS) ainsi que des écologistes, elle est dirigée par deux anciens premiers ministres, Alain Juppé et Michel Rocard. On y retrouve venant, ou dans la mouvance, du PS: Olivier Ferrand (fondation Terra Nova), Jean de Kervasdoué (vieux camarade de Rocard, ancien directeur des hôpitaux) ou encore Erik Orsenna (écrivain, ancien conseiller de François Mitterrand). Ainsi que Nicole Notat, ex-secrétaire générale de la CFDT... L'annonce de ce grand emprunt avait été faite en juin dernier, devant le Congrès à Versailles, sans que Nicolas Sarkzoy n'en dévoile le montant et les modalités. Il ne l'a pas fait davantage aujourd'hui, alors que ces questions risquent de peser lourd sur la dette publique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicolas Sarkozy a installé ce mercredi 26 août, au matin, la commission chargée de réfléchir à l'usage du futur «grand emprunt national», coprésidée Alain Juppé et Michel Rocard. Il lui propose de trouver des pistes pour relever «trois défis majeurs»: «l'économie de la connaissance», la «compétitivité des entreprises» et «les équipements industriels innovants» (voir ci-dessous la vidéo de l'intervention du chef de l'Etat).