Paroles de mineurs délinquants: «A la base de tout, il y a l'argent»

Par
Trois jeunes hommes, placés au foyer Viton pour diverses infractions, à Marseille, décrivent leur parcours et leur regard sur la justice, au moment où le gouvernement durcit sa politique répressive à l'encontre des jeunes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Depuis que je suis petit, je pense à l'argent»