L’affaire Darmanin continue de plomber le gouvernement

Par

L’association « Pourvoir féministe » a écrit mardi 21 juillet au procureur de la République de Lille pour dénoncer des faits « susceptibles de relever du trafic d’influence passif » et saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique pour « conflit d'intérêts ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La discussion « d’homme à homme » entre Emmanuel Macron et Gérald Darmanin n’a pas suffi. La polémique suscitée par la promotion du maire de Tourcoing au ministère de l’intérieur s’est même étendue ces derniers jours, des réseaux féministes, toujours mobilisés, au cœur de la droite française.