Pour Agnès Buzyn, «30 % des dépenses de santé ne sont pas pertinentes»

Par

Dans un entretien au JDD, la ministre de la santé Agnès Buzyn précise son plan pour l’hôpital, évoque le tiers payant, la lutte contre la fraude à l’assurance maladie ou encore le remboursement des lunettes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La ministre de la santé Agnès Buzyn dit assumer des choix impopulaires, comme celui d’augmenter le forfait hospitalier de deux euros, ou encore l’introduction de la CSG pour 7 millions de retraités. Mais elle défend aussi d’autres mesures plus sociales, à l’image du remboursement des lunettes à 100 % ou l’élargissement du périmètre des déserts médicaux, où il y aura compensation financière pour que les médecins s’installent. Que retenir de cet entretien, alors que la ministre défend dès lundi le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) à l’Assemblée nationale ?