Bettencourt : Sarkozy sous le statut de témoin assisté

Par

La justice avait trop d'indices pour le convoquer comme simple témoin, mais pas assez pour le mettre en examen :, l'ancien président de la République a été placé, jeudi, sous le statut de témoin assisté après douze heures d'audition.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice avait trop d'indices pour le convoquer comme simple témoin, mais pas assez pour le mettre en examen. Après une audition fleuve de douze heures par le juge Jean-Michel Gentil, l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy a été placé, jeudi 22 novembre, sous le statut hybride du témoin assisté dans le cadre de l'affaire Bettencourt.