Perquisition à la Fédération française de rugby

Par

Le Centre national du rugby de Marcoussis a été perquisitionné ce mardi matin dans le cadre de l’affaire Laporte. Le Parquet national financier (PNF) enquête sur les liens entre le patron de la Fédération française de rugby et le richissime homme d’affaires Mohed Altrad.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’affaire Laporte est entrée dans une nouvelle dimension. Selon des informations du journal L’Équipe confirmées à Mediapart par des sources proches du dossier, le Centre national du rugby de Marcoussis (Essonne), siège de la Fédération française de rugby, ainsi que le domicile de Bernard Laporte ont été perquisitionnés ce mardi matin dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le Parquet national financier (PNF). Une dizaine d'enquêteurs de la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) se sont aussi rendus dans les locaux et au domicile du richissime homme d'affaires Mohed Altrad à Montpellier, ainsi que sur le site historique du groupe, à Florensac (Hérault).