Chloroquine: de plus en plus de complications cardiaques signalées

Par

Autorisée par le gouvernement depuis le 26 mars, l’hydroxychloroquine a provoqué, selon nos informations, au moins 83 cas de troubles cardiaques graves et plusieurs décès.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis leurs autorisations par le gouvernement le 26 mars, l’hydroxychloroquine (commercialisée sous le nom de Plaquénil) ou sa molécule jumelle la chloroquine, seules ou associées à l’antibiotique azithromycine, sont à l’origine de 83 cas de troubles cardiaques et de trois décès, selon les données des centres régionaux de pharmacovigilance que Mediapart a pu consulter.