Nucléaire à Paluel: EDF et Besson confirment les incidents

Après l'enquête de Mediapart sur les incidents à la centrale nucléaire de Paluel, EDF admet qu'il y a une «inétanchéité», mais assure qu'il n'y a pas de fuite. Le ministre Besson parle, lui, de «fuite» mais immédiatement maîtrisée...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est le mot du jour : «inétanchéité». Pour démentir les informations de Mediapart à propos de la série d'incidents survenue à la centrale de Paluel (notre article précédent est à lire ici), EDF n'a pu que recourir à un néologisme qui confirme notre enquête. L'agence Reuters rapporte une déclaration faite le 22 juin par un porte-parole d'EDF : «Il n'y a pas de fuite, il y a une légère inétanchéité sur l'un des ensembles combustibles du réacteur n°3 de la centrale de Paluel.»