Cédric Chouviat: la famille interpelle Emmanuel Macron

Par

Lors d’une conférence de presse organisée au lendemain des révélations de Mediapart et du Monde, la famille de Cédric Chouviat a interpellé Emmanuel Macron. Pourquoi les policiers ne sont-ils pas suspendus ? Pourquoi la clef d’étranglement est-elle toujours autorisée ? Pourquoi un tel silence des autorités ? Les interrogations sont nombreuses.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Quand vous entendez sept fois votre fils… c’est dur. […] On ne lui a laissé aucune chance de survie, puisqu’il a crié : “J’étouffe”, “J’étouffe”, “J’étouffe”, “J’étouffe”, “J’étouffe”, “J’étouffe”, “J’étouffe” », répète Christian, le père de Cédric Chouviat, au cours de la conférence de presse organisée au lendemain des révélations de Mediapart et du Monde, sur les dernières paroles prononcées par le livreur, mort à 42 ans par asphyxie, à la suite de son interpellation le 3 janvier à Paris (à lire ici).