Et pendant ce temps-là, les Roms continuent d’être expulsés

Par

Le mouvement de solidarité à l'égard des réfugiés ? Les populations roms n'en bénéficient pas. À l'occasion de la publication de deux rapports, le collectif associatif Romeurope dénonce l'instauration d’un « véritable système de mise au ban de la société française ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que les feux des projecteurs médiatiques sont braqués sur les milliers de réfugiés remontant la route des Balkans pour rejoindre l’Allemagne ou la Scandinavie, les familles roms vivant dans des bidonvilles en France continuent de se faire expulser de leurs lieux de vie précaires sans que cela ne provoque beaucoup de remous.