Affaire Pénicaud: l’ex-dircom de Business France contredit Havas

Par

Fabienne Bothy-Chesneau a été placée sous le statut de « témoin assisté » par les juges chargés de l’affaire de la soirée de Las Vegas. L’ancienne directrice de la communication de Business France a mis à mal la défense de l’agence Havas, qui juge « qu’un appel d’offres n’avait pas de sens » pour cette soirée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la ministre du travail Muriel Pénicaud, c’est l’annonce d’une convocation qui se rapproche. Fabienne Bothy-Chesneau, l’ancienne directrice de la communication de Business France, a été entendue, jeudi, en qualité de « témoin assisté » par les juges chargés de l’information judiciaire, ouverte contre « X » pour « favoritisme et recel », sur l’attribution à l’agence Havas de l’organisation de la soirée « French Tech Night » de Las Vegas. Cette soirée organisée autour d’Emmanuel Macron, le 6 janvier 2016, dans le cadre du salon Consumer Electronics Show (CES), avait été facturée 379 319 euros (hors taxes), hors appel d’offres et dans l’urgence, par Havas à l’agence Business France, établissement public de promotion des entreprises françaises à l’étranger, que dirigeait alors Muriel Pénicaud.