La porte-parole d’Osez le féminisme harcelée par des médecins

Par

Après avoir dénoncé une fresque murale du CHU de Clermont-Ferrand montrant un viol collectif, Anne-Cécile Mailfert, porte-parole de l’association Osez le féminisme, a décidé de déposer plainte pour harcèlement suite à des appels et des SMS de médecins menaçants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 19 janvier 2015, l’association Osez le féminisme avait dénoncé la présence d’une fresque représentant un viol collectif dans la salle de garde des internes du CHU de Clermont-Ferrand. Celle-ci avait été postée la veille sur Facebook par le groupe “Les médecins ne sont pas des pigeons”, opposés au projet de loi sur la santé de Marisol Touraine. Depuis, Anne-Cécile Mailfert, porte-parole de l’association Osez le féminisme, affirme avoir reçu des appels et des SMS de médecins menaçants. Elle a décidé de porter plainte pour harcèlement.