Douze questions que Mediapart aimerait poser à François Pérol

Par
La Commission des finances de l'Assemblée nationale va procéder, mercredi 25 mars, à l'audition de François Pérol, l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée que Nicolas Sarkozy a propulsé à la présidence des Caisses d'épargne et des Banques populaires, dans des conditions de légalité qui font débat. Ce sera la première intervention publique de l'ancien collaborateur du chef de l'Etat. Mediapart, qui a souvent sollicité le nouveau banquier pour recueillir son avis sur son pantouflage controversé mais n'a jamais obtenu de réponse, soumet douze questions que nous aurions aimé pouvoir lui poser. Parti pris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est la prochaine épreuve qui attend François Pérol, l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée que Nicolas Sarkozy a propulsé à la présidence des Caisses d'épargne et des Banques populaires: il doit être entendu mercredi 25 mars dans la matinée par la Commission des finances de l'Assemblée nationale. La rencontre promet d'être mouvementée. Après cette nomination, contraire aux règles édictées par le code pénal; après les très violentes polémiques politico-économiques que l'affaire a générées; après la démission collective à laquelle a un moment songé, de l'aveu même de son président, la commission de déontologie, le nouveau banquier risque d'être soumis par les députés à un feu roulant de questions.