Bioéthique: des Etats généraux bien peu révolutionnaires

Par
Les Etats généraux de la bioéthique sont parvenus à leur terme mercredi 23 juin. Les conclusions des forums régionaux organisés au mois de juin ont été présentées lors d'un colloque national, en présence de Roselyne Bachelot. En conclusion de ces forums participatifs, qui s'inscrivent dans le cadre de la révision de la loi sur la bioéthique de 2004, se pose déjà la question de leur prise en compte dans le processus qui conduira à l'adoption d'une nouvelle loi. Premier constat: les évolutions apportées pour la révision de la loi seraient peu nombreuses.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les Etats généraux de la bioéthique sont parvenus à leur terme mercredi 23 juin. Les conclusions des forums régionaux organisés au mois de juin ont été présentées lors d'un colloque national, en présence de Roselyne Bachelot. Alors que ces forums participatifs, qui s'inscrivent dans le cadre de la révision de la loi sur la bioéthique de 2004, prennent fin, se pose déjà la question de leur transcription dans le processus qui conduira au dépôt d'un projet de loi au début de l'année 2010. «Ne pas prendre en compte les conclusions de ces forums serait une erreur politique et une faute morale», annonce Jean Leonetti, député des Alpes-Maritimes et président du comité de pilotage des Etats généraux de la bioéthique.