France Télévisions : le Parquet classe sans suite l'affaire Ernotte

Par

Le parquet de Paris a décidé de classer sans suite les plaintes de la CGC et de la CFDT contestant la régularité de la nomination de Delphine Ernotte à la présidence de France Télévisions. Les deux syndicats annoncent une nouvelle plainte avec constitution de partie civile.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après avoir longtemps attendu, le parquet de Paris a enfin fait connaître sa décision dans l’affaire de la nomination contestée de Delphine Ernotte à la présidence de France Télévisions : il a informé deux syndicats, la CFDT Médias, et le syndicat CGC des médias, qu’il avait décidé de classer sans suite leur plainte pour abus d’autorité et trafic d’influence, visant le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel, Olivier Schrameck.