Affaire Bettencourt: Banier échappe à la prison et à la ruine

Par

La cour d’appel de Bordeaux a condamné à des peines légères François Marie-Banier, Martin d’Orgeval et Pascal Wilhelm, ce 24 août, en guise d'épilogue de l’affaire Bettencourt.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tous les magistrats ne répriment pas la délinquance en col blanc avec la même détermination ni une égale sévérité. La cour d’appel de Bordeaux vient ainsi, ce 24 août, de déclarer François-Marie Banier coupable d’abus de faiblesse sur Liliane Bettencourt ainsi que de blanchiment, et l’a condamné à une peine de quatre ans de prison avec sursis et 375 000 euros d’amende, comme à la confiscation de trois contrats d'assurance-vie d'un montant global de 82 millions d'euros, et d'un appartement à Paris d'une valeur de 2 millions d'euros, dans un arrêt de 94 pages dont Mediapart a pris connaissance, et que l'on peut lire ci-dessous :