Une enquête embarrassante pour Jean Castex a été stoppée juste après sa nomination à Matignon

Des investigations judiciaires portant sur la gestion de déchets dans la communauté de communes présidée par Jean Castex ont été stoppées le 6 juillet, trois jours après sa nomination aux fonctions de premier ministre. La prochaine audition devait concerner un des vice-présidents de Jean Castex, qui est aussi un membre de sa famille.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Une enquête judiciaire ouverte par le parquet de Perpignan (Pyrénées-Orientales) et embarrassante pour Jean Castex a été stoppée, lundi 6 juillet, trois jours seulement après la nomination de l’ancien maire de Prades aux fonctions de premier ministre, selon une enquête de Mediapart.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal