Une enquête embarrassante pour Jean Castex a été stoppée juste après sa nomination à Matignon

Par

Des investigations judiciaires portant sur la gestion de déchets dans la communauté de communes présidée par Jean Castex ont été stoppées le 6 juillet, trois jours après sa nomination aux fonctions de premier ministre. La prochaine audition devait concerner un des vice-présidents de Jean Castex, qui est aussi un membre de sa famille.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une enquête judiciaire ouverte par le parquet de Perpignan (Pyrénées-Orientales) et embarrassante pour Jean Castex a été stoppée, lundi 6 juillet, trois jours seulement après la nomination de l’ancien maire de Prades aux fonctions de premier ministre, selon une enquête de Mediapart.