Sarkozy, le balayeur balayé

Par
Il a failli à sa promesse d'une rupture avec les magouilles et les manœuvres occultes, accuse le quotidien burkinabé «L'Observateur Paalga».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si Sarkozy jouait la bonne sœur offusquée parce que les chiraquiens attentaient à sa vertu, le voilà bien marri depuis la sortie du pavé de Pierre Péan : La République des mallettes [éd. Fayard], qui démontre qu'en 2007 son clan aurait bénéficié des largesses d'Omar Bongo, écrit le quotidien burkinabé «L'Observateur Paalga». Et comme si cela ne suffisait pas, resurgit l'affaire des rétrocommissions de Karachi qui auraient servi à la campagne d'Edouard Balladur dont il était le porte-parole en 1995 : deux intimes de Sarkozy, Nicolas Bazire [ancien directeur de campagne de Balladur, en 1995] et Thierry Gaubert [ancien directeur de la communication de Nicolas Sarkozy] ont été mis en examen.