Sénat: enquête sur une institution croulante

Par et
Dimanche, pour la première fois, le Sénat pourrait pencher à gauche. Mais après six mois d'enquête au Palais du Luxembourg, nos révélations font apparaître des élus de tous bords arc-boutés sur leurs privilèges et très peu désireux de bouleverser une institution qui ne peut se défaire de son archaïsme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Par le biais de ses grands électeurs, le peuple va choisir dimanche 170 sénateurs pour le représenter. Mais que représente aujourd'hui le Sénat sinon certaines des plus mauvaises habitudes de la classe politique française, arc-boutée sur ses privilèges au point de préférer les cacher plutôt que d'avoir à les justifier?