La victoire «impressionnante» de Merkel déroute les socialistes

Par

La large victoire d'Angela Merkel et la possible participation des sociaux-démocrates à la future coalition ont jeté un froid aux journées parlementaires des socialistes français. À l'approche des européennes, certains réclament de nouveau un bras de fer avec la chancelière. L'exécutif préfère parier sur un infléchissement de Berlin. Sans garantie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Bordeaux

« Wir warten » : « On attend. » Comme ses collègues, le député socialiste Arnaud Leroy est forcé de ronger son frein. Quelques semaines encore sans doute, le temps que le nouveau gouvernement allemand se mette en place. C'est peu de dire que la très large victoire de la conservatrice Angela Merkel en Allemagne, dimanche 22 septembre (41,5 % des voix), a jeté un froid au PS.